Situation hydrologique du Puy-de-Dôme

Maintien de l’alerte renforcée sur l’ensemble du département et levée des mesures de restriction de prélèvement sur les axes Allier et Loire
Article créé le 22/08/2019 Mis à jour le 23/08/2019
 

La Secrétaire Générale de la préfecture du Puy-de-Dôme a réuni, le 22 août 2019, pour la 6ième fois cette année, le comité de suivi hydrologique, dont l’objectif est de faire le point sur la situation hydrologique compte-tenu des conditions climatiques de ces dernières semaines et des prévisions des prochains jours.

Concernant la retenue de Naussac, le comité de gestion des réservoirs de Naussac Villerest et des étiages sévères (CGRNVES) réuni le 21 août 2019 a acté le réhaussement de l’objectif de soutien d’étiage de la Loire à Gien à 55 m³/s compte-tenu des précipitations mesurées au cours de la 1ère quinzaine du mois.

La retenue de la Sep, qui permet de soutenir la Morge a démarré le soutien d’étiage début juin, mais est quasiment vide à la date du 22 août. L’irrigation qui en dépend est arrêtée depuis le 28 juillet.

Les niveaux des nappes sont relativement bas en raison d’un faible taux de recharge à l’automne et en début d’hiver et atteignent par endroit des records jamais connus (Chaîne des Puys et nappe alluviale de l’Allier).
Tout au long de l’été, en raison de l’alternance de très fortes chaleurs corrélée à l’absence de précipitations, les débits des principaux cours d’eau et des affluents ont drastiquement chuté. Ainsi, les débits de l’Allier, la Sioule, la Dore, l’Alagnon sont passés à tour de rôle au-dessous de leurs débits d’alerte. Le débit du Cher amont est passé quant à lui largement au-dessous du débit de crise. De nombreux affluents dont le débit est suivi quotidiennement montrent des valeurs très faibles. Ainsi, la Morge, le Jauron, l’Eau Mère, le Sioulet, l’Ailloux, la Couzes d’Ardes, le Bedat et l’Ambène ont atteint au cours de l’été leur débit réservé.
Les prévisions météorologiques de Météo-France pour la quinzaine à venir prévoient un retour des températures élevées (jusqu’à 30°C) et des précipitations de faible intensité sous forme orageuse et très localisées.


Face à ce constat de déficit pluviométrique marqué corrélé à des fortes chaleurs et à la situation hydrologique des cours d’eau et des nappes, Madame la Secrétaire Générale a décidé de maintenir les mesures de l’arrêté du 25 juillet 2019 et de lever les mesures de restriction des prélèvements spécifiques à l’axe Allier et à la Loire (Ance) en lien avec la décision prise ce jour par le préfet de bassin sur ces axes. Un arrêté préfectoral signé ce jour précise les mesures à respecter :  :

• Sur l’ensemble du département du Puy-de-Dôme, à partir des réseaux d’adduction d’eau potable, sont interdits :
◦ l’alimentation des fontaines
◦ le lavage des voitures
◦ le remplissage des piscines individuelles
◦ l’arrosage des espaces verts
◦ l’arrosage des voies publiques
◦ le nettoyage des bâtiments, hangars, locaux de stockage
◦ la manœuvre des bouches à incendie
◦ de 8h à 20h l’arrosage de plants, massifs de fleurs, potagers, greens, aire de jeux

• A l’échelle des bassins de la Dore, de la Sioule, de l’Alagnon, et de la Dordogne : interdiction de prélèvements dans le milieu naturel de 10h à 18h (ou restriction équivalente par tours d’eau collectifs), interdiction de remplissage de plans d’eau, mise en place des plans d’utilisation rationnelle de l’eau pour les ICPE…

• A l’échelle du bassin du Cher amont : interdiction de tous les prélèvements à l’exception de ceux répondant aux exigences de santé, de salubrité publique, de sécurité civile et d’alimentation en eau potable de la population. Il est interdit d’utiliser l’eau potable pour d’autres usages que l’alimentation en eau potable de la population, l’abreuvement des animaux, la santé, la salubrité publique et la sécurité civile.

Le suivi des débits est assuré au quotidien par les services de l’État, ce qui permettra de renforcer ou de lever les mesures prises en tant que de besoin par un nouvel arrêté préfectoral. Ces mesures sont applicables jusqu’au 30 septembre 2019.
L’eau étant l’affaire de tous, chaque citoyen doit prendre toute disposition pour éviter les gaspillages d’eau, et à minima, avoir une gestion économe. Chaque citoyen doit faire preuve de civisme pour éviter de porter atteinte à la ressource en eau, bien commun et précieux pour tous les usagers. Des contrôles sur le terrain sont réalisés de façon à contrôler le respect de l’arrêté.

Retour au sommet