Tribunes des élus

      La longue période électorale qui vient de s’achever, aura été marquée par une abstention record mais aussi par une montée des idées extrêmes. Le message envoyé à nos gouvernants est clair, seules des actions fortes en direction du pouvoir d’achat, mais aussi de la justice sociale s’imposent. Les débats menés actuellement témoignent de cette nécessaire prise en compte. 

      Les résultats des élections législatives montrent un pays fracturé et une citoyenneté en perte de vitesse, le sentiment de déclassement d’une grande partie de nos concitoyens est légitime. La hausse du prix des matières premières, des énergies, des produits alimentaires, etc. rend difficile le quotidien de nombreuses familles et creusent les inégalités déjà importantes.

      L’actualité nous ramène aussi à des évènements tragiques, comment ne pas revenir sur ces épisodes d’incendies que nous avons connu sur l’ensemble de l’Europe. La canicule, la sècheresse ne sont pas étrangères à ces drames et seule une politique environnementale très ambitieuse pourra si ce n’est faire régresser le réchauffement climatique, peut-être le freiner. Plus que jamais, l’eau doit être considérée comme un bien commun à préserver. Pour autant, des satisfactions nous permettent de sourire, de faire la fête, comme ce fût le cas lors la Pamparina édition 2022, que nous attendions après deux années d’absence. Cette édition restera dans les mémoires avec une forte participation, des artistes merveilleux et une très belle météo.

      Dès son ouverture, la piscine communautaire a connu un franc succès, renforçant ainsi l’attractivité de la base de loisirs d’Iloa, où petits et grands trouvent leur bonheur pour passer de belles journées en famille ou entre amis. 

      Nous pouvons aussi nous féliciter de la présence de nombreux touristes dans notre belle ville de Thiers. Stéphane Rodier et son équipe oeuvrent sans relâche pour l’attractivité de notre territoire, pour une ville plus chaleureuse, plus agréable à vivre pour les Thiernois bien sûr, mais aussi pour les touristes que les Thiernois ont plaisir à rencontrer, et qui sont des d’importants vecteurs d’économie. 

      Nous vous souhaitons une très belle rentrée.

      La guerre en Ukraine continue de faire rage, avec son lot de crimes odieux envers tout un peuple. Cette guerre, cette invasion d’un pays souverain aura bouleversé l’équilibre mondial déjà fragile, rajoutant à cela un risque de famine sur l’ensemble des continents, et notamment en direction des peuples les plus vulnérables.
      • Une inflation à deux chiffres nous menace, conséquence directe et de la pandémie, qui certes a reculé, mais qui doit nous appeler à la vigilance, et de cette guerre dramatique.
      • Le réchauffement climatique est bien là, et les records de température relevés en ce début de mois de mai ne peuvent que convaincre les plus climatosceptiques.
      • La sècheresse qui sévit sur l’ensemble de la planète doit nous faire réfléchir au gaspillage de l’eau et à son partage, les besoins vitaux devront être priorisés sur les pratiques inconsidérées liées à l’agrément.

      La France n’est pas en reste, dans un pays fracturé par l’injustice sociale, où plus de 10 millions de nos concitoyens vivent dans une grande précarité, voire en dessous du seuil de pauvreté, où des enfants ne mangent pas toujours à leur faim, où les problèmes énergétiques sont cruciaux, où nos agriculteurs ne peuvent vivre de leurs revenus…. Avec le pouvoir d’achat, première préoccupation des Français, il est urgent que nos gouvernants apportent des solutions justes et équitables pour toutes et tous. Le 24 avril dernier nous avons fait le choix démocratique d’une certaine vision de la France en repoussant majoritairement le populisme.

      Les 12 et 19 juin prochains nous seront appelés à désigner nos parlementaires, celles et ceux qui devront légiférer pour amener la France vers plus de justice sociale. Notre devoir de citoyen doit nous conduire à voter, l’abstention ne résout rien.
      Malgré ces situations difficiles, Stéphane Rodier avec son équipe œuvre sans relâche pour notre ville, en maîtrisant les dépenses, en accompagnant les plus fragiles, en tenant le cap sur les projets structurants.
      La joie, la bonne humeur, la convivialité seront aussi nos priorités pour cette saison estivale avec le retour de la Pamparina, avec des animations en centre-ville, à Iloa. Iloa, site tombé en désuétude entre 2007 et 2014, site devenu si prisé des Thiernois et qui pour nous, doit être le jardin des familles qui n’en ont pas.

      Nous vous souhaitons un bel été

      En ce début de printemps, le recul de cette pandémie qui a boulversée le monde entier nous permettait d’envisager un retour à la vie d’avant. Certes, nous devions apprendre à vivre avec ce virus avec la vigilance qui s’impose, mais nous pouvions retrouver le chemin de la culture, du sport… Nous pouvions enfin retrouver les sourires des enfants sans masque, bref nous avions le droit d’espérer un peu de répit. Cela aurait dû se passer ainsi, mais c’était sans compter sur la folie d’un homme. Un homme, qui pour assouvir des fantasmes d’impérialismes d’un autre temps, fait massacrer tout un peuple qui ne souhaitait qu’une chose : Vivre libre et en Démocratie Qui pouvait imaginer une guerre en Europe en 2022 ? Qui pouvait imaginer ces regards insoutenables d’enfants, de femmes, de vieillards contraints de fuir sous les bombes dans des villes dévastées ? La France, comme l’Europe, a fait le choix d’accueillir ces enfants, ces femmes, ces hommes ; la Ville de Thiers souhaite prendre toute sa part dans cette opération humanitaire. Nous devons nous rappeler le martyr enduré par tant et tant de peuples durant ces dernières décennies, des guerres menées sans exception, par des totalitaristes, des dictateurs, des hommes avides de pouvoir et pour qui la vie humaine n’a aucun prix, exceptée la leur. Ces actualités tragiques, dramatiques doivent nous ramener à notre propre actualité qui est rythmée par l’élection présidentielle. Par ces évènements nous mesurons combien notre République, notre système démocratique est important. Aussi, les discours de haine, de division, de révision de l’histoire de certains candidats doivent nous interpeller. Nous devons choisir, nous devons voter pour faire vivre cette démocratie que tant de peuples nous envient, l’abstention n’est jamais la solution.

      Malgré cette tragédie à nos portes, la meilleure réponse à apporter est la vie, la joie, le bonheur d’être ensemble.

      Nous vous souhaitons un excellent printemps.

      En ce début de printemps, le recul de cette pandémie qui a boulversée le monde entier nous permettait d’envisager un retour à la vie d’avant. Certes, nous devions apprendre à vivre avec ce virus avec la vigilance qui s’impose, mais nous pouvions retrouver le chemin de la culture, du sport… Nous pouvions enfin retrouver les sourires des enfants sans masque, bref nous avions le droit d’espérer un peu de répit. Cela aurait dû se passer ainsi, mais c’était sans compter sur la folie d’un homme. Un homme, qui pour assouvir des fantasmes d’impérialismes d’un autre temps, fait massacrer tout un peuple qui ne souhaitait qu’une chose : Vivre libre et en Démocratie Qui pouvait imaginer une guerre en Europe en 2022 ? Qui pouvait imaginer ces regards insoutenables d’enfants, de femmes, de vieillards contraints de fuir sous les bombes dans des villes dévastées ? La France, comme l’Europe, a fait le choix d’accueillir ces enfants, ces femmes, ces hommes ; la Ville de Thiers souhaite prendre toute sa part dans cette opération humanitaire. Nous devons nous rappeler le martyr enduré par tant et tant de peuples durant ces dernières décennies, des guerres menées sans exception, par des totalitaristes, des dictateurs, des hommes avides de pouvoir et pour qui la vie humaine n’a aucun prix, exceptée la leur. Ces actualités tragiques, dramatiques doivent nous ramener à notre propre actualité qui est rythmée par l’élection présidentielle. Par ces évènements nous mesurons combien notre République, notre système démocratique est important. Aussi, les discours de haine, de division, de révision de l’histoire de certains candidats doivent nous interpeller. Nous devons choisir, nous devons voter pour faire vivre cette démocratie que tant de peuples nous envient, l’abstention n’est jamais la solution. Malgré cette tragédie à nos portes, la meilleure réponse à apporter est la vie, la joie, le bonheur d’être ensemble. Nous vous souhaitons un excellent printemps.

      En novembre dernier, nous affichions un certain optimisme, pensant enfin que cette pandémie allait reculer. Aujourd’hui il n’en est rien, les contaminations s’emballent et nous devons nous accrocher aux seules armes en notre possession que sont les gestes barrières et une vaccination massive. Avec l’ensemble des acteurs sociaux, le Centre Communal d’Actions Sociales reste mobilisé en direction de chaque Thiernoise et chaque Thiernois qui, une fois de plus dans cette période difficile, nécessiterait un accompagnement. Malgré cette période insensée, nous devons continuer à travailler sans relâche, nous devons continuer à nous projeter pour notre ville, pour nos concitoyens. Le rapport d’orientation budgétaire présenté en décembre dernier, affiche la volonté de l’équipe municipale de ne pas « regarder seulement par le petit bout de la lorgnette », mais bien d’avoir de l’ambition à long terme, tout en maîtrisant les finances de la commune.

      Oui nous affichons clairement une grande ambition pour Thiers, Oui nous souhaitons développer une stratégie touristique d’envergure,
      Oui nous voulons développer l’industrie donc l’emploi,
      Oui nous revendiquons une grande politique culturelle.

      La culture pour toutes et tous est sans aucun doute le ciment d’une société, une société où chacune, chacun d’entre nous peut s’émanciper, peut grandir, peut s’épanouir.
      Aussi nous nous interrogeons sur ces élus qui ne cessent de critiquer, de fustiger.
      Ces élus, dont certains il y a 20 ans, faisaient partie d’une majorité municipale qui souhaitait fermer un de nos sanctuaires culturels Thiernois qu’est le Centre d’Art Contemporain.
      Ces élus qui aujourd’hui refuseraient l’accompagnement de la Fondation du Patrimoine, mais aussi l’accompagnement de mécènes.
      Sont-ils sérieux ? N’ont-ils rien à dire ?
      Peut-être, car pour construire, proposer, il faut travailler, il faut pour le moins participer aux réunions, aux commissions !
      Ces critiques, sans proposition, sont totalement stériles et les Thiernois méritent mieux que cela. L’aigreur, l’esprit revanchard de certains les emmènent dans des écrits qui frôlent la calomnie.

      Nous ne souhaitons pas nous laisser entraîner dans ces calomnies, ces mensonges. Notre temps est précieux, et nous voulons le mettre au service de notre ville et de ses habitants.
      Chères Thiernoises, Chers Thiernois prenez soin de vous
      Que cette année 2022 soit meilleure pour vous ainsi que pour vos proches.