Groupe
      "Gauche solidaire et écologiste"

      Le 19 juin, l’abstention a atteint 54 %.
      2/3 des 18-34 ans n’ont pas participé au scrutin législatif. Cette situation n’est pas sans effets politiques, à un moment où les enjeux à long terme, auxquels les jeunes sont particulièrement sensibles deviennent essentiels. Nous devons les accompagner dans la connaissance des institutions et dans leur conscience politique  dès le plus jeune âge, à l’école. Ce que la municipalité a commencé à mettre en place avec de nombreux partenaires dans le cadre de la rénovation de l’école George Sand est un bel exemple de projet participatif où les écoliers sont amenés à se projeter et à faire part de ce que devrait être leur futur lieu de vie scolaire.
      Cependant, il reste énormément à faire sur l’ensemble des sites, notamment l’aménagement des cours de récréation, espaces « parking », qui deviennent de véritables fournaises avec le dérèglement climatique. La nature doit faire son retour dans les cours d’école. Leur végétalisation répond à un double objectif : pédagogique et climatique. Ces lieux de vie (2 ou 3h/jour) doivent répondre à la diversité des besoins qui s’expriment lors de ces moments essentiels de création de lien social. Les cours sont également utilisées pour dispenser les 3 h hebdomadaire d’EPS. Ces dernières années, les enseignants étaient assistés par 2 intervenants municipaux qui se déplaçaient dans les écoles avec leur matériel.
      Nous dénonçons la disparition annoncée d’un de ces postes préjudiciable à l’enseignement de cette discipline, chaque école n’étant pas dotée du matériel nécessaire ?
      Nous souhaitons que la majorité municipale revienne sur cette décision.

      Tahar Bouanane, Claire Joyeux, Annie Chevaldonné

      ILOA : UN SITE NATUREL REMARQUABLE À PRESERVER

      L’été approche, saison propice à la pratique de loisirs et la découverte de notre territoire. Nous espérons que l’offre d’animations variées proposées en centre-ville ainsi que le programme d’activités sur la base d’Iloa bénéficieront d’une grande fréquentation. Lors de l’attribution de la concession de service public pour les équipements et la gestion de ce site, nous avons soulevé plusieurs points : nous regrettons l’absence de choix en raison d’une candidature unique et des imprécisions sur le programme d’activités et leurs modalités financières. Nous avons attiré l’attention du conseil municipal sur la nécessité de mettre en place des tarifs modérés et adaptés aux familles. Iloa est un site de loisirs de proximité où l’on doit continuer à se rendre librement ! Situé en bordure de rivière, avec une zone classée « Natura 2000 », il doit également faire l’objet d’attention, de protection et de préservation permanente. Un bel été à toutes et tous ! Les 12 et 19 juin 2022 nous sommes appelés à élire nos députés, chargés de nous représenter, de défendre et développer nos services publics. C’est une élection déterminante pour l’avenir de chacune et chacun ! Mobilisons-nous !

      Tahar Bouanane, Claire Joyeux, Annie Chevaldonné

      Monologue d’autosatisfaction sur une gestion discutable et d’amnésie pour un passé non assumé, c’est ainsi que l’on peut caractériser la séance budgétaire de février 2022 !

      La mise en œuvre de la pratique de démocratie participative n’est toujours pas activée dans notre assemblée communale ! Lors du dernier conseil nous avons été saturés de chiffres des budgets communaux. La présentation du compte administratif aurait dû être l’occasion d’échanger sur le bilan de l’année précédente non seulement sur le plan comptable mais surtout sur le plan des réalisations rapportées aux prévisions. Celle du budget prévisionnel aurait dû provenir d’une préparation en commissions thématiques ouvertes et argumentée par les élus en charge des domaines de compétences concernées. Comme dans toute collectivité à fonctionnement démocratique, les élus d’opposition peuvent accéder aux informations et échanger sur les orientations au sein des commissions sensées se réunir en amont du conseil  : seules 2 (sur 11) se sont tenues !! Quel mépris !! Nous avons donc, une fois de plus, découvert en séance  l’essentiel des dossiers et projets, des décisions arrêtées, des choix d’investissements.
      Notre principale contestation porte sur les priorités données à des réhabilitations de bâtiments sans destination précise au détriment de l’entretien d’équipements comme les établissements scolaires, la voirie, la maison des associations ou des gymnases dont l’utilité sociale est primordiale. Nous refusons de jouer le rôle de simple «  chambre d’enregistrement » des politiques de cette majorité, et notre opposition aux votes budgétaires est motivée par notre demande permanente d’information et de participation constructive au développement de notre ville.

      Suivez-nous sur Facebook et rejoignez-nous ! Annie Chevaldonné – c.joyeux@thiers.fr – tahar.bouanane@ gmail.com

      Lors du débat d’orientations budgétaires du 9 décembre dernier nous avons assisté à un autosatisfecit indécent de la majorité municipale au regard des choix irresponsables opérés en 2021, au détriment de priorités et d’urgences qu’attendent les Thiernois de nos élus : achats de terrains (près de l’Atrium), d’une ancienne usine (ex-TWM) sans projet ! Investissements culturels sur les forges Mondiere et l’ex-usine Société Générale sous la pression du second adjoint à la culture… Des milliers d’euros !! On érige un mur entre une zone pavillonnaire et des HLM sans aucune concertation ! Et pendant ce temps-là, la voirie et le patrimoine communal se dégradent (maison des associations, équipements sportifs, cinéma…). La fiscalité foncière reste très élevée et dissuasive notamment dans le centre-ancien… La désertification médicale s’intensifie sur notre territoire… Les Thiernois continuent de financer seuls des équipements type conservatoire pourtant largement fréquentés par des habitants hors de Thiers…
      Quelle vision aussi pour notre intercommunalité réduite à une «chambre d’enregistrement» ou des élus constructifs n’ont pas voix au chapitre ?! Que dire également de l’absence d’ambition en matière de mobilité avec un réseau de transport qui fonctionne mal et qui n’a pas les moyens de se financer, privé du Versement Transport ?! S’agissant d’un projet de transition écologique, toujours aucune réponse sérieuse et concrète face à l’urgence climatique ! Enfin, quid de la «démocratie participative» et de la consultation des habitants ?! «Notre ADN» nous rebattaient-ils pourtant les oreilles durant la campagne des municipales ?!

      Suivez-nous sur Facebook et rejoignez-nous !
      tahar.bouanane@gmail.com anniechevaldonne@wanadoo.fr claire.joyeux63@gmail.com
      « Gauche Solidaire et Ecologiste »